Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 18:23

Les propos du pasteur Hagee rapportés par la presse sont choquants. Pourtant, ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. La partie cachée se trouve à Houston. L'Eglise Méthodiste dirigée par le pasteur Kirbyjon Caldwell y répand des idées encore plus dangereuses que celle d'Hagee. 

L'analyse de l'une de ces rares apparitions publiques de ce conseiller spirituel de Georges W. Bush permet de mieux comprendre son fonctionnement.


Vidéo du Pasteur Kirbyjon Caldwell diffusée sur Houston Sport Networks

 

La première chose que l'on remarque est la violence de ses gestes qui sont inhabituels pour un pasteur. Il lève le point, il s'accroche fermement au pupitre, il frappe dessus, il pousse violemment le micro, il fait claquer ses mains, etc. En effet, le discours d'un homme d'église est non-violent en général, il devrait normalement être accompagné par des gestes d'apaisements.
La seconde chose anormale est l'incohérence des gestes de l'orateur. On le voit utiliser ses mains sur le micro, sur le pupitre, à sa bouche, à sa ceinture. Il regarde dans toutes les directions, à côté, devant, derrière, vers le ciel. Son expression corporelle est incompréhensible. Ce comportement témoigne d'un énorme conflit intérieur.

La troisième bizarrerie est le débit de son élocution. Il parle de manière saccadée. On peut interpréter ce dysfonctionnement par une volonté de l'orateur de contrôler chaque mot de son discours. Comme si ses paroles n'étaient pas ce qu'il pensait réellement. Un effort important lui est nécessaire pour transformer sa pensée instinctive en paroles acceptables par son auditoire. 

En conclusion, le pasteur Kirbyjon Caldwell est une personne qui possède une double personnalité. La première est celle qu'il veut donner à son entourage par le contenu de ses propos, l'image d'un homme sage. La seconde, trahie par son comportement, est sa véritable personnalité : un homme très violent, habité par de violents conflits intérieurs, et dont les pensées sont si diaboliques qu'il doit se contrôler pour ne rien laisser transparaître.

Il ne vous reste plus qu'à imaginer ce que cet homme est capable de dire dans la confidence au président des Etats-Unis.

Patch

Partager cet article

Repost 0
Published by 101Dalmatiens - dans Politique
commenter cet article

commentaires